Historique

C’est en juillet 1985 que l’Orchestre symphonique des jeunes de Lévis (OSJL) a vu le jour, grâce notamment à l’implication de France Chamberland et de Patrick William Laroche. C’est Paolo Bellomia qui, à l’époque, a dirigé le premier concert auquel participait le regretté ténor Richard Verreault. Quelques mois plus tard, ce fut au tour de Gilles Auger de diriger l’OSJL pour ensuite céder sa place aux chefs Guy Lavigne, Stéphane Laforest (chef adjoint à l’OSM), et Gilles Bellemarre (OSTR) pour ne nommer que ceux-là. Gilles Auger reprendra la direction musicale et artistique par la suite et y assume toujours ces fonctions aujourd’hui.

L’OSL que nous connaissons aujourd’hui en a fait du chemin et a su se démarquer : il n’est ni orchestre professionnel ni orchestre de jeunes. C’est en 2000 que l’OSJL entreprît le virage d’Orchestre symphonique de Lévis (OSL) avec son caractère intergénérationnel unique réunissant dans le même ensemble, professionnels à la retraite, anciens musiciens de formation et étudiants du Conservatoire de musique de Québec et de la Faculté de musique de l’Université Laval. L’OSL s’assurait ainsi du transfert de connaissances de ces professionnels dans un contexte qui prioriserait le savoir-faire et le « savoir-être » pour les jeunes musiciens de la relève.

Ainsi donc en 2000 naissait un orchestre symphonique dit « de formation », soit l’Orchestre symphonique de Lévis. En septembre 2013, l'orchestre emménageait dans sa nouvelle salle de concert permanente: L'Espace symphonique de Lévis. Situé à l'église St-David sur la rue de la Fabrique à Lévis. L'Espace symphonique a été aménagé avec une scène répondant aux besoin de l'orchestre. Tous les concerts et les répétitions y ont lieu.

Aujourd’hui, ce sont plus de soixante musiciens bénévoles, aussi passionnés que leur chef, qui performent pour votre plaisir (et le leur aussi, bien sûr!) dans un milieu de qualité où les jeunes musiciens sont entourés de gens expérimentés. L’OSL est un organisme à but non lucratif et enregistré comme organisme de charité.

 

Mission

Offrir un lieu de formation aux musiciens et au chef dans un environnement musical de qualité afin qu’ils pratiquent leur art dans un milieu unique d’échange intergénérationnel, en vue de rendre accessible et de diffuser une musique symphonique de qualité en Chaudière-Appalaches.